Nous avons 580 invités et aucun membre en ligne

Qui sommes nous ?

Le modèle associatif

Publié dans Présentation du mouvement ultra'

Le monde ultra´ repose en majorité, et historiquement sur des associations de supporters reconnues par le club. Ces associations sont indépendantes, mais entretiennent un rapport plus ou moins étroit avec les dirigeants / joueurs. Plus ces relations sont au beau fixe, plus l´ambiance dans le stade est positive et festive. En effet, le club accorde souvent aux groupes l'accès aux tribunes avant le match, afin de pouvoir préparer l'animation et optimiser le soutien à l'équipe. Ainsi, il n'est pas rare que les ultras disposent de leur propre local dans le stade, afin de pouvoir entreposer leur matériel.

Dans le cadre légal, les associations sont de type loi 1901, et disposent donc d´un président et vice-président, et un secrétaire au minimum. De nombreux autres personnages non officiels, dits du "noyau du groupe" sont nécessaires au bon fonctionnement de l'association, on parle alors de "cellule". Il existe :

- la cellule animation : regroupe toutes les personnes organisant les activités d´animation en tribune (ex: coregraphies d'entrée des joueurs sur le terrain), la confection des drapeaux et 2 mats, la peinture dans le stade, ainsi que l´installation des équipements sonores (sono et tambours). Cette équipe est souvent menée par le meneur de tribunes, appelé capo (*ref1).

- la cellule déplacements : à chaque rencontre à domicile, il est proposé aux membres, mais aussi également aux non-membres, de se déplacer avec le groupe à l´extérieur dans le stade d'une équipe adverse. Les personnes en charge de cette cellule s´occupent donc de regrouper les inscriptions, récolter l´argent, afin d´acheter places et louer le moyen de transport. Selon la motivation et la distance, on peut alors voir débarquer un ou deux cars, un J9, ou des trains et des avions entiers dans un parcage (*ref 2)

- la cellule fanzine : la voix du groupe, elle est en charge de réaliser et diffuser la magazine du groupe, en vente les jours de matches dans la tribune. Son édition est artisanale et non lucrative toujours, les fonds permettant de financer l´achat de matériels diverses pour le groupe. Les membres (et non membres) ont la possibilité de s´exprimer en déposant leurs articles à la table, dans une boite prévue a cet effet. De plus, ces personnes sont en charge, en étroite collaboration avec le noyau du groupe, d'éditer la feuille du match, distribuée gratuitement sur les sièges du groupe.

- la cellule baston (non là on déconne)

En dehors du noyau donc, arrivent les membres. Ces personnes sont des nouveaux arrivants, des anciens membres du noyau, ou encore des membres actifs (*ref4) présent depuis quelques années dans le groupe sans prendre de responsabilité spéciale. Le poids vocal et l'ampleur des animations est pour la plupart défini par le nombre de ces ultras. Cela étant dit, il n'est pas systématique pour un groupe de vouloir obtenir un maximum de membres. Il n'est pas rare de voir un groupe limiter son nombre d'adhérents, afin de mieux contrôller son image et sa mentalité. D'autres encore marchent à la cooptation, on parle alors de groupe fermé.

Enfin, il existe les sympatisants. Ces personnes, bien que non membre des groupes suivent les consignes de la feuille de match et du capo.

*Ref 1 :  capo (chef en italien) :  Bien que l´association avec le régime mussolinien soit facile, cette appellation est utilisée par les tribunes populaires de tous bords, politisées ou non dans la botte.
*Ref 2 : parcage : tribune ou secteur d'un stade rassemblant les supporters visiteurs. Cette tribune distinctive a fait son apparition lors de la fin des années 80, début 90, en réponse à l'augmentation de la violence dans les stades.
*Ref3 : feuille de match : y est écrit la ligne de conduite à adpoter pour la rencontre, l'explication de l'animation, ainsi qu'une critique du dernier tifo à domicile, voire à l'extérieur