Nous avons 153 invités et aucun membre en ligne

Communiqués
Communiqués

Communiqués (328)

Vous trouverez dans cette rubrique tout les communiqués des groupes ultras français, voire de l'étranger, qui nous sont envoyés, ou que notre équipe a pu récupérer sur le forum.


bukaneros

Pour ceux qui ne parlent pas trop espagnol : les Bukaneros intensifient leur lutte contre le football moderne et ont établi une liste de leurs actions à venir :

- grêve des encouragements jusqu`à la 24e minute pour tout les matches le lundi et vendredi

- Rayo vs Elche lundi 20h : Tifo de protestation avec choréagraphie qui sera brandie jusqu`à la 24e minute. Les lambdas sont invités à amener leur pancartes et messages si ils le désirent.

- Rayo vs Levante vendredi 23h : TRIBUNE VIDE jusqu´à la 24e minute

- Manifestation au siège de la LFP (Ligue) : cette année le groupe prône la protestation également en dehors du stade.


 

rayo-bk

[Troyes] Communiqué Magic Troyes 1997

Écrit par samedi, 10 août 2013 12:10

 

magic-troyes

Nous, Magic Troyes 1997, vivons notre passion depuis plus de 15 ans. Nous avons connu toutes les émotions que procure le football et nous avons voyagé des plus beaux stades d’Europe aux plus rustiques du championnat National.

Pendant ces années, le groupe a changé pas moins de neuf fois d’emplacement en tribune au Stade de l’Aube et il est difficile dans ces conditions d’avoir une structure pérenne dans le temps.

Alors que nous commencions à prendre nos repères après trois années passées en tribune Seine basse, les dirigeants de l’ESTAC ont choisi, une nouvelle fois, de nous déplacer. Situés dans un coin d’une tribune inadaptée à un groupe de supporters, il semblerait que nous soyons indésirables et que nous devions passer inaperçus. Ceci, nous ne l’acceptons pas. Nous souhaitons vivre notre passion proches du terrain afin de communier avec nos joueurs.

Nous avions un projet commun avec deux autres groupes de supporters officiels, les Tiger 10 et le Kop D Tricasses, celui de se réunir en tribune Seine basse afin de mutualiser nos moyens et d’améliorer l’ambiance du Stade de l’Aube. Or suite à cette décision de nous déplacer, ce projet est abandonné. Quel est le but réel de nos dirigeants si ce n’est de décourager un tel projet ?

Il est regrettable que ces mêmes dirigeants, placent leurs supporters historiques au second plan sans prendre en compte leurs souhaits. Après les quelques trop rares réunions organisées depuis quelques années, les dirigeants ont-ils une quelconque reconnaissance envers leurs supporters?

Les Magic Troyes 1997 ont été acteurs des tribunes depuis plus de 15 ans, notamment en proposant tout au long de la saison 2011/2012 des animations diverses et originales qui ont permis, en partie, de remporter la seconde place du championnat des tribunes et ses 15.000€. Nous regrettons amèrement que cette somme “ait disparu” alors qu’elle aurait pu servir, par exemple, à rembourser tout le matériel que quatre groupes de supporters se sont fait dérober à l’intérieur du Stade de l’Aube.

La saison 2012/2013 aura été difficile pour l’équipe en apprentissage de la Ligue1. Mais même compte tenu des résultats, les supporters ont été présents du début à la fin, en soutenant les joueurs du mieux qu’ils ont pu, avec des chants, des animations et lors de déplacements. Ce soutien inconditionnel a été apprécié par les joueurs et le staff et mis en avant par le club à la fin de la saison lors de la descente en Ligue 2. Or, après un mois de trêve, ainsi sont remerciés les supporters et le public en général : non considération de leurs demandes et augmentation générale des tarifs dans tout le stade…

C’est donc pour tout cela que les Magic Troyes 1997, même s’ils seront toujours au stade, ont décidé d’arrêter tout encouragement, tifos, et déplacement jusqu’à ce que les conditions d’un retour des animations derrière la bannière Magic Troyes 1997 soient réunies en tribune Seine basse.

Si pour beaucoup les Magic Troyes 1997 se résument aux encouragements et à la mise en place de supports artistiques (tifos) lors des matches, il en est plus que ça. Les mixités culturelles et générationnelles qui composent notre groupe et nos activités externes au stade font qu’il n’est pas question de mettre fin à l’association.

 

[SOS Ligue 2] La lutte continue

Écrit par jeudi, 25 juillet 2013 17:00

 

La lutte continue.

Le collectif SOS LIGUE 2 s’est réuni récemment pour décider de la poursuite de nos actions. Notre discours est clair, nous continuerons à lutter contre la marchandisation du football, qui profite à tous, sauf aux supporters. Malgré nos recommandations, la programmation des matchs de la saison passée a dépassé les limites : programmation des matchs de Ligue 2 le Vendredi à 18h30, décalage des matchs de Coupe de France en semaine et à des horaires inadaptées au public, à l’image du 16ème de finale Nice-Nancy programmée en semaine à 14h…

Ces aberrations révèlent le mépris des autorités sportives et des diffuseurs pour les supporters.

Par le biais de ce communiqué, nous sollicitons tous les groupes de supporters se sentant concernés par notre cause. Pour relancer notre combat, le collectif SOS Ligue 2 a décidé de déployer à la 20ème minute de jeu de chaque match, le message commun suivant : « PAS DE COMPROMIS, LE FOOT C’EST LE SAMEDI ! SOS LIGUE 2 », et ce lors de la 1ère journée de nos championnats respectifs.

Par ailleurs, à cette occasion une banderole type a été sélectionnée par les membres du collectif, nous pensons que la similitude entre nos banderoles ne pourra que renforcer notre action et montrer une nouvelle fois que notre unions fait notre force. C'est en ce sens que nous solliciton tout les groupes à réaliser la banderole présente ci-dessous :

 

Noir et rouge sur fond blanc plus écriture avec la police "Impact".

Á l’occasion de la première journée de Ligue 2, le Collectif SOS Ligue 2 remettra à Frédéric Thiriez une lettre ouverte. Dans celle-ci nous mettrons en cause publiquement ses promesses non tenues lors de notre précédente entrevue, et nous publierons nos propositions pour la saison à venir.

Montrons à l’ensemble des diffuseurs, à la FFF et à la LFP que nous sommes tous unis face au diktat de l’argent dans le football.

Á nous de leur rappeler que les supporters priment sur les diffuseurs.

Le collectif SOS LIGUE 2

 

[Lausanne] Communiqué des Rabiosos Lausanne

Écrit par mercredi, 17 juillet 2013 23:00
Nous Rabiosos Lausanne, groupe de supporters du Lausanne Sports depuis 2006, communiquons aujourd'hui notre dissolution et la fin de nos activités.

C'est avec tristesse et amertume que nous nous voyons obligés de prendre cette décision, conséquence en grande partie des mesures répressives prises à l'encontre de notre groupe lors de cette dernière année. En effet après une grève de deux ans suite à une interdiction de stade collective en 2010, qui a eu pour conséquence de nous empêcher d'assister à deux années de matchs de championnats, une finale de coupe de Suisse, les matchs d'Europa League qui ont suivi ainsi que l'ascension en Super League, nous avons fait notre retour au stade début 2012. Dès lors nos activités ont repris et une bonne phase de recrutement nous a permis de doubler le nombre de nos membres, ce dernier ayant été passablement réduit par les deux années d'absence qui ont précédé. Malgré ça, la politique répressive disproportionnée des autorités aux cotés des dirigeants du Lausanne Sports nous a fait perdre douze membres du noyau dur en à peine une année. Ces interdictions de stade portent un gros coup à un groupe comme le notre et montrent une volonté claire d'anéantir le mode de soutien que nous promouvons, basé sur les principes Ultras. Nous déplorons ces mesures qui ont pour conséquence principale l'atteinte à l'ambiance dans les tribunes lausannoises et au soutien de l'équipe, qui sont les deux buts fondamentaux d'un groupe ultra. Nous dénonçons également la volonté affichée des dirigeants du LS de promouvoir un foot-business, destiné à satisfaire les VIPs et les cadres d'entreprises et méprisant la base du club: ses supporters. Enfin, nous condamnons le climat sécuritaire actuel, instauré par les politiques et une bonne partie des médias, stigmatisant les supporters et condamnant le mouvement ultra à une mort à petit feu. Les petits groupes comme le notre sont les premiers à en faire les frais. Mais il ne fait aucun doute qu'à terme c'est tout le mouvement qui est voué à périr, à moins que les ultras ne sacrifient leurs âme et principes pour se conformer aux exigences du football moderne. Football moderne, dont l'objectif est le profit et la sécurité au détriment de la Passion.

Notre dissolution est donc principalement due aux conséquences de la répression. Mais il serait faux de dire qu'aucun autre facteur n'a motivé cette décision. La fatigue de certains, la difficulté d'assurer la relève ou encore l'impossibilité d'assurer une partie des déplacements par manque d'effectif ou d'énergie sont également des raisons qui nous ont poussés à arrêter. Ces années de lutte perpétuelle pour la survie de notre groupe ont très sérieusement entaillé notre motivation, bien que notre passion pour ce club et ce mouvement est éternelle.

Nous tenons néanmoins à nous souvenir des excellents moments passés au cours de ces sept années. Des déplacements à travers la Suisse et l'Europe, des amitiés profondes qui se sont créées au fil des saisons, des soirées, fêtes et autres weekends ou voyages qui nous resterons gravés à jamais. Nous voulons également remercier toutes les personnes qui se sont investies dans le groupe toutes ces années durant. Ceux des débuts, qui peuvent être fiers d'avoir eu l'audace d'entamer cette expérience en LNB, dans un climat défavorable et dans un club dans lequel la culture ultra était quasiment inexistante. Puis tous ceux qui nous ont rejoints par la suite et ont fait vivre ce groupe jusqu'à aujourd'hui. Un grand merci également aux joueurs, qui nous ont fait vibrer toutes ces saisons et avec lesquels nous avons toujours entretenu de bonnes relations. Un saluto a nostri fratelli e sorelle locarnesi!

Pour conclure, "Les Rabiosos" n'existent plus, mais nous serons toujours dans les parages. Plus sous la même forme, mais nous continuerons à soutenir notre équipe et à défendre nos couleurs avec la même passion et en respectant les principes qui nous sont chers.  

Rabiosos Lausanne

2006 - 2013

[Monaco] Communiqué des Ultras Monaco

Écrit par samedi, 29 juin 2013 19:28

Communiqué au sujet des sanctions excessives prises par la LFP à l'encontre de l'AS Monaco

 

Nous invitons les membres du public a visionner la vidéo suivante, postée sur Youtube, qui retrace l’ensemble des célébrations pour lesquelles l’AS Monaco FC s’est vu infligée un match à huis-clos et 3 points de pénalités pour la prochaine saison.

Cliquez ICI pour voir la vidéo - tant que cela reste possible

La vidéo inclut le moment où l’arbitre est sujet à « brutalité » de la part d’une personne isolée (à 0 :58). Comme vous le voyez, l’arbitre est immédiatement escorté vers la sortie par les services de sécurité après le match et ne semble pas être affecté du coup reçu. Pour avoir visionné les vidéos des caméras de surveillance du Stade Louis II, nous sommes à même de préciser que le « coup » donné était bien plus de l’ordre d’une tape amicale que d’un acte de violence avec l’intention de faire mal. D’ailleurs, l’arbitre ne s’en est aperçu que le lendemain soir, lorsque des âmes charitables lui auront conseillé de porter plainte. Qui plus est, l’auteur du coup ne portait aucun maillot ou écharpe aux couleurs de l’ASM ; ce n’était donc pas un supporter habituel du club.

Bien entendu, il est absolument inadmissible de poser la main sur un arbitre et nous condamnons totalement ce geste. Cependant, les peines infligées au club doivent être en rapport avec la réalité des faits et se rapporter aux peines infligées à d’autres pour des faits similaires. N’importe quel amateur du football français constatera que ce n’est absolument pas le cas et que les festivités qui ont suivi le titre de champion de Ligue 2 ne méritent pas de telles exactions.

Nous pensons que les manifestations de joie populaire, même si elles sont parfois désorganisées, lorsqu’elles ne font ni victimes, ni dégâts, ne doivent pas être sanctionnées. Pour rappel, l’AS Monaco et ses différents groupes de supporters ont coopéré tout au long de la saison 2012-2013 afin qu’il n’y ait pas d’incidents autour de nos matchs. Le Stade Louis II est un stade familial et sans doute le plus sécurisé de tout le football français.

Ainsi, il apparaît évident que l’AS Monaco est la victime d’un acharnement de la part de la LFP. Cette attitude est incompréhensible ; bien évidemment, il existe un contentieux entre les parties. Ceci peut arriver dans tout partenariat et lorsque les enjeux sont importants, il est parfois nécessaire de faire appel à un arbitrage d’une tierce partie (ici le Conseil d’État). Cela n'empêche pas de rester professionnel et de conserver un minimum de bienséance.

Malheureusement, la LFP prouve qu’elle est totalement dépassée par les évènements en demandant le prix du sang immédiatement. Après avoir tenté d’exclure l’AS Monaco du championnat, puis d’avoir purement et simplement tenter de la raquetter, la Ligue ne sait plus quoi faire pour mettre ses griffes sur l’argent de M. Rybolovlev. Elle a désormais recours à des tentatives d'intimidation dignes d’une organisation mafieuse. Mais sa stratégie est trop finement voilée pour que le public ne soit dupe. L’incompétence est totale.

Quels sont les intérêts défendus par ces méthodes ? On sait que la LFP ne s’intéresse pas aux supporters, mais pourquoi l’intérêt supérieur du football français n'est-il jamais pris en compte ? Dans quel but détruire les atouts des clubs qui composent la ligue ? Au final, à qui profite le crime ? Il est temps de changer le fonctionnement du football français. La vérité finira par vous rattraper et vous ne pourrez éternellement vous cacher derrière vos moustaches !

[Sion] communiqué des Ultras Sion

Écrit par vendredi, 28 juin 2013 09:20

Communiqué Ultras Sion juin 2013