Nous avons 35 invités et aucun membre en ligne

Communiqués
Communiqués

Communiqués (373)

Vous trouverez dans cette rubrique tout les communiqués des groupes ultras français, voire de l'étranger, qui nous sont envoyés, ou que notre équipe a pu récupérer sur le forum.

 

red-tigers
Les Red Tigers n'assisteront pas à la rencontre de coupe de la ligue face à Créteil. Les performances sportives du Racing n'ont rien à voire avec ce choix. Au contraire, comme l'ensemble des supporters Sang et Or, nous nous réjouissons du jeu proposé par nos joueurs lors des premières rencontres.
Nous avons décidé, cette saison encore, de boycotter la coupe de la ligue. Cette coupe symbolise à elle seule, les travers du football moderne que nous combattons.
Quel est l'intérêt de programmer le match un mardi soir à 20h ??? Les médias et la ligue qui décident de ces horaires ne se soucient absolument pas des supporters qui souhaitent suivre les matchs de leur équipe au stade.
A cela nous pouvons ajouter, que cette coupe n'est autre qu'un moyen d'envoyer un club de "l'élite" en ligue Europa. En effet, les ténors de la ligue 1 n'entrent dans cette compétition qu'à partir du 3e ou 4e tour, autant dire, que ce sont les clubs de ligue 2 qui payent cash, en enchainant les matchs dès le début de saison...
En aucun cas nous ne pouvons cautionner cela, l'actualité renforçant d'ailleurs nos convictions. Vous n'êtes pas sans savoir que Monsieur Thiriez interdit au collectif SOS Ligue 2 de s'exprimer librement, les banderoles revendiquant des horaires décents pour des matchs de football sont censurées à l'entrée des stades.
Nous ne pouvons cautionner cela et malgré la fidélité qui caractérise notre association depuis 19 ans, nous boycottons ce match.
Non au football moderne, allez Lens, et que chaque match soit une victoire!
Red Tigers 1994.

 

[Maroc] Communiqué Winners 2005

Écrit par dimanche, 25 août 2013 17:01

 

winners wyad

Suite à la pièce théâtrale du Mercredi dernier organisée au Club Paradise pour réélire le président de Wydad Athletic Club, une réunion urgente s’est tenue hier entre les membres du noyau Winners, les responsables des quartiers de Casablanca et les responsables des sections représentant les différentes villes du Maroc pour prendre une décision à propos de l’état alarmant du club.

Nous avions une petite brèche d’espoir de voir la conscience des gens renaître de ces cendres, nous avions la conviction que le Wydad ne peut pas être délaissé à jamais par ses vrais hommes. Nous espérions une petite révolte afin de libérer le WAC de la dictature. Mais on a pensé faux !!
Avant de communiquer à l’opinion publique les décisions prises, il serait préférable de faire une rétrospective des évènements ayant marqué cette fin de saison. Bonne lecture

Gourram et la culture du troupeau :

Abdelilah Akram, de son vrai nom Gourram Abdelilah, l’homme mafieux qui occupait durant les années 80 le poste d’un petit comptable minable à Agadir avant d’être incarcéré en prison pour vol qualifié. Il procédera au changement de son nom de famille dès sa sortie et s’immisce dans le monde des affaires avec un capital constitué essentiellement de la fortune détournée à Agadir. Ce méconnu de la scène footballistique marocaine cherchera à décrocher l’agrément d’exploitation de Paradise coûte que coûte, c’était l’unique et le seul objectif de son atterrissage au WAC. Gourram dès prise de poste invitera son ami Ali Benjelloun, vice président de la mairie de Casablanca à devenir son adjoint au WAC contre la signature en dessous de la table du fameux agrément. Donc, d’un objectif purement personnel, on s’est retrouvé avec un illettré à la tête du patrimoine sportif le plus cher aux marocains.
Mercredi dernier se tenait l’assemblée générale du WAC, Gourram joue à domicile et accueille les 67 adhérents représentant le parlement du Club avec un buffet dernier cri, le climat est cosy, et il fait bon vivre chez le barman. On dirait une soirée de remise de diplômes au sein d’un prestigieux établissement scolaire tellement les sourires sautent des visages. Malgré le fait que les adhérents dans leur majorité sont des cuisiniers, des videurs, des mray9ias, on insiste à leur distribuer les rapports morals et financiers. Le rapport moral sera adopté à l’unanimité malgré une saison catastrophique sur tous les plans et des défaites face à Beni Mellal, WAF, KAC, etc…De même pour le rapport financier maquillé jusqu’au dernier poile, ce n’est pas un secret d’état, le Wydad aujourd’hui est déficitaire d’à peu près 35 millions de DHS (soit 3,5 milliard de cts).
Gourram sort triomphalement président de Wydad Athletic Club mais il n’oublie pas de découvrir l’animal caché en lui en crachant sur tous ses opposants en les traitant de moutons juste parce qu’ils venaient aux sit-in de protestation sur des Hondas, Camions !!…En crachant le morceau Gourram s’est tiré une balle dans la tête en insultant des valeurs socles de l’identité nationale, il a osé ridiculiser l’appel de Feu Sa majesté Hassan II pour la marche verte où plus de 360.000 marocains encombrés dans des camions ont pris d’assaut le sahara. Le plus malheureux dans tout ça, c’est le niveau intellectuel du soit disant président du WAC, un poste occupé précédemment par des grands hommes comme Haj Benjelloun, Zghari, ou encore Feu Mekouar et qui aujourd’hui pleure son malheureux sort.
Gourram, le grand mouton qui se fait chaque année baiser par la commission d’arbitrage et sa soeur de programmation, doit comprendre que depuis le temps, la culture de troupeau qu’il est entrain d’adopter ne le mènera que droit au mur, et que lui et tous les moutons qui lui servent d’adhérents finiront par sortir de la petite porte pour rejoindre les toilettes de l’histoire.

Décision :

D’un commun accord entre le noyau décideur, les responsables des quartiers casablancais et les responsables des sections suivantes (Rabat, Mohammedia, Agadir, Fès, Settat, Marrakech, El Jadida, Laayoune, Europe et l’Amérique du nord) et parce qu’un groupe avant tout c’est un ensemble de principes, nous Ultras Winners 2005, informons l’opinion publique qu’il a été décidé ce qui suit :

- Le boycott de tous les matchs du WAC à Casablanca toutes compétitions confondues…On plombera la billetterie de Gourram en évitant de payer les 30 dhs qui lui servent de gain pain et on fera en sorte à ce qu’il joue chaque match devant ses 60 adhérents.
- La présence dans tous les matchs du WAC à l’extérieur afin de revendiquer le départ de Gourram et faire entendre notre voix
- Continuer la guerre contre Gourram tout au long de la saison
- Continuer d’apporter un soutien inconditionnel à toutes les autres sections de Wydad Athletic Club

Ces décisions prennent effet le Vendredi 02 Aout 2013 et sont irrévocables. La bataille est loin d’être finie, le combat est un combat de dignité et d’honneur. L’histoire retiendra que les Winners 2005 se sont révoltés contre l’injustice, la dictature, l’incivisme, la tyrannie et la médiocrité qui tuent le club de leurs ancêtres, honte aux lâches et mercenaires, à bas les traitres et que VIVE LE GRAND WYDAD.

Signataires :
Noyau Winners 2005
Responsables de quartiers
Responsables de sections

 

Revenir en haut

 

[SOS Ligue2] La LFP censure le Collectif !

Écrit par jeudi, 22 août 2013 00:28

 

sosligue2

Lors de notre action « banderoles » des premières journées de Championnat, certaines banderoles se sont vues refuser l’entrée dans certains stades. En effet, des phrases comme « Pas de compromis, le Foot le Samedi » ou « Le Foot le Samedi pour des stades en vie » n’était pas le bienvenue à l’entrée des Stades.

Après enquête de la part du Collectif, il s’est avéré que la LFP, par l’intermédiaire de Frédéric Thiriez, a envoyé une circulaire, que le Collectif s’est procuré, à tous les présidents de L1 et L2 dans laquelle il est stipulé clairement que toute banderole émanant du Collectif n’est plus toléré dorénavant dans les stades.

Voici la circulaire :

 

 

 

Le Collectif tient à réagir publiquement par l’intermédiaire de ce communiqué:


bukaneros

Pour ceux qui ne parlent pas trop espagnol : les Bukaneros intensifient leur lutte contre le football moderne et ont établi une liste de leurs actions à venir :

- grêve des encouragements jusqu`à la 24e minute pour tout les matches le lundi et vendredi

- Rayo vs Elche lundi 20h : Tifo de protestation avec choréagraphie qui sera brandie jusqu`à la 24e minute. Les lambdas sont invités à amener leur pancartes et messages si ils le désirent.

- Rayo vs Levante vendredi 23h : TRIBUNE VIDE jusqu´à la 24e minute

- Manifestation au siège de la LFP (Ligue) : cette année le groupe prône la protestation également en dehors du stade.


 

rayo-bk

[Troyes] Communiqué Magic Troyes 1997

Écrit par samedi, 10 août 2013 12:10

 

magic-troyes

Nous, Magic Troyes 1997, vivons notre passion depuis plus de 15 ans. Nous avons connu toutes les émotions que procure le football et nous avons voyagé des plus beaux stades d’Europe aux plus rustiques du championnat National.

Pendant ces années, le groupe a changé pas moins de neuf fois d’emplacement en tribune au Stade de l’Aube et il est difficile dans ces conditions d’avoir une structure pérenne dans le temps.

Alors que nous commencions à prendre nos repères après trois années passées en tribune Seine basse, les dirigeants de l’ESTAC ont choisi, une nouvelle fois, de nous déplacer. Situés dans un coin d’une tribune inadaptée à un groupe de supporters, il semblerait que nous soyons indésirables et que nous devions passer inaperçus. Ceci, nous ne l’acceptons pas. Nous souhaitons vivre notre passion proches du terrain afin de communier avec nos joueurs.

Nous avions un projet commun avec deux autres groupes de supporters officiels, les Tiger 10 et le Kop D Tricasses, celui de se réunir en tribune Seine basse afin de mutualiser nos moyens et d’améliorer l’ambiance du Stade de l’Aube. Or suite à cette décision de nous déplacer, ce projet est abandonné. Quel est le but réel de nos dirigeants si ce n’est de décourager un tel projet ?

Il est regrettable que ces mêmes dirigeants, placent leurs supporters historiques au second plan sans prendre en compte leurs souhaits. Après les quelques trop rares réunions organisées depuis quelques années, les dirigeants ont-ils une quelconque reconnaissance envers leurs supporters?

Les Magic Troyes 1997 ont été acteurs des tribunes depuis plus de 15 ans, notamment en proposant tout au long de la saison 2011/2012 des animations diverses et originales qui ont permis, en partie, de remporter la seconde place du championnat des tribunes et ses 15.000€. Nous regrettons amèrement que cette somme “ait disparu” alors qu’elle aurait pu servir, par exemple, à rembourser tout le matériel que quatre groupes de supporters se sont fait dérober à l’intérieur du Stade de l’Aube.

La saison 2012/2013 aura été difficile pour l’équipe en apprentissage de la Ligue1. Mais même compte tenu des résultats, les supporters ont été présents du début à la fin, en soutenant les joueurs du mieux qu’ils ont pu, avec des chants, des animations et lors de déplacements. Ce soutien inconditionnel a été apprécié par les joueurs et le staff et mis en avant par le club à la fin de la saison lors de la descente en Ligue 2. Or, après un mois de trêve, ainsi sont remerciés les supporters et le public en général : non considération de leurs demandes et augmentation générale des tarifs dans tout le stade…

C’est donc pour tout cela que les Magic Troyes 1997, même s’ils seront toujours au stade, ont décidé d’arrêter tout encouragement, tifos, et déplacement jusqu’à ce que les conditions d’un retour des animations derrière la bannière Magic Troyes 1997 soient réunies en tribune Seine basse.

Si pour beaucoup les Magic Troyes 1997 se résument aux encouragements et à la mise en place de supports artistiques (tifos) lors des matches, il en est plus que ça. Les mixités culturelles et générationnelles qui composent notre groupe et nos activités externes au stade font qu’il n’est pas question de mettre fin à l’association.

 

[SOS Ligue 2] La lutte continue

Écrit par jeudi, 25 juillet 2013 17:00

 

La lutte continue.

Le collectif SOS LIGUE 2 s’est réuni récemment pour décider de la poursuite de nos actions. Notre discours est clair, nous continuerons à lutter contre la marchandisation du football, qui profite à tous, sauf aux supporters. Malgré nos recommandations, la programmation des matchs de la saison passée a dépassé les limites : programmation des matchs de Ligue 2 le Vendredi à 18h30, décalage des matchs de Coupe de France en semaine et à des horaires inadaptées au public, à l’image du 16ème de finale Nice-Nancy programmée en semaine à 14h…

Ces aberrations révèlent le mépris des autorités sportives et des diffuseurs pour les supporters.

Par le biais de ce communiqué, nous sollicitons tous les groupes de supporters se sentant concernés par notre cause. Pour relancer notre combat, le collectif SOS Ligue 2 a décidé de déployer à la 20ème minute de jeu de chaque match, le message commun suivant : « PAS DE COMPROMIS, LE FOOT C’EST LE SAMEDI ! SOS LIGUE 2 », et ce lors de la 1ère journée de nos championnats respectifs.

Par ailleurs, à cette occasion une banderole type a été sélectionnée par les membres du collectif, nous pensons que la similitude entre nos banderoles ne pourra que renforcer notre action et montrer une nouvelle fois que notre unions fait notre force. C'est en ce sens que nous solliciton tout les groupes à réaliser la banderole présente ci-dessous :

 

Noir et rouge sur fond blanc plus écriture avec la police "Impact".

Á l’occasion de la première journée de Ligue 2, le Collectif SOS Ligue 2 remettra à Frédéric Thiriez une lettre ouverte. Dans celle-ci nous mettrons en cause publiquement ses promesses non tenues lors de notre précédente entrevue, et nous publierons nos propositions pour la saison à venir.

Montrons à l’ensemble des diffuseurs, à la FFF et à la LFP que nous sommes tous unis face au diktat de l’argent dans le football.

Á nous de leur rappeler que les supporters priment sur les diffuseurs.

Le collectif SOS LIGUE 2

 

[Lausanne] Communiqué des Rabiosos Lausanne

Écrit par mercredi, 17 juillet 2013 23:00
Nous Rabiosos Lausanne, groupe de supporters du Lausanne Sports depuis 2006, communiquons aujourd'hui notre dissolution et la fin de nos activités.

C'est avec tristesse et amertume que nous nous voyons obligés de prendre cette décision, conséquence en grande partie des mesures répressives prises à l'encontre de notre groupe lors de cette dernière année. En effet après une grève de deux ans suite à une interdiction de stade collective en 2010, qui a eu pour conséquence de nous empêcher d'assister à deux années de matchs de championnats, une finale de coupe de Suisse, les matchs d'Europa League qui ont suivi ainsi que l'ascension en Super League, nous avons fait notre retour au stade début 2012. Dès lors nos activités ont repris et une bonne phase de recrutement nous a permis de doubler le nombre de nos membres, ce dernier ayant été passablement réduit par les deux années d'absence qui ont précédé. Malgré ça, la politique répressive disproportionnée des autorités aux cotés des dirigeants du Lausanne Sports nous a fait perdre douze membres du noyau dur en à peine une année. Ces interdictions de stade portent un gros coup à un groupe comme le notre et montrent une volonté claire d'anéantir le mode de soutien que nous promouvons, basé sur les principes Ultras. Nous déplorons ces mesures qui ont pour conséquence principale l'atteinte à l'ambiance dans les tribunes lausannoises et au soutien de l'équipe, qui sont les deux buts fondamentaux d'un groupe ultra. Nous dénonçons également la volonté affichée des dirigeants du LS de promouvoir un foot-business, destiné à satisfaire les VIPs et les cadres d'entreprises et méprisant la base du club: ses supporters. Enfin, nous condamnons le climat sécuritaire actuel, instauré par les politiques et une bonne partie des médias, stigmatisant les supporters et condamnant le mouvement ultra à une mort à petit feu. Les petits groupes comme le notre sont les premiers à en faire les frais. Mais il ne fait aucun doute qu'à terme c'est tout le mouvement qui est voué à périr, à moins que les ultras ne sacrifient leurs âme et principes pour se conformer aux exigences du football moderne. Football moderne, dont l'objectif est le profit et la sécurité au détriment de la Passion.

Notre dissolution est donc principalement due aux conséquences de la répression. Mais il serait faux de dire qu'aucun autre facteur n'a motivé cette décision. La fatigue de certains, la difficulté d'assurer la relève ou encore l'impossibilité d'assurer une partie des déplacements par manque d'effectif ou d'énergie sont également des raisons qui nous ont poussés à arrêter. Ces années de lutte perpétuelle pour la survie de notre groupe ont très sérieusement entaillé notre motivation, bien que notre passion pour ce club et ce mouvement est éternelle.

Nous tenons néanmoins à nous souvenir des excellents moments passés au cours de ces sept années. Des déplacements à travers la Suisse et l'Europe, des amitiés profondes qui se sont créées au fil des saisons, des soirées, fêtes et autres weekends ou voyages qui nous resterons gravés à jamais. Nous voulons également remercier toutes les personnes qui se sont investies dans le groupe toutes ces années durant. Ceux des débuts, qui peuvent être fiers d'avoir eu l'audace d'entamer cette expérience en LNB, dans un climat défavorable et dans un club dans lequel la culture ultra était quasiment inexistante. Puis tous ceux qui nous ont rejoints par la suite et ont fait vivre ce groupe jusqu'à aujourd'hui. Un grand merci également aux joueurs, qui nous ont fait vibrer toutes ces saisons et avec lesquels nous avons toujours entretenu de bonnes relations. Un saluto a nostri fratelli e sorelle locarnesi!

Pour conclure, "Les Rabiosos" n'existent plus, mais nous serons toujours dans les parages. Plus sous la même forme, mais nous continuerons à soutenir notre équipe et à défendre nos couleurs avec la même passion et en respectant les principes qui nous sont chers.  

Rabiosos Lausanne

2006 - 2013