Nous avons 173 invités et aucun membre en ligne

ACTUALITES || Nouvelles officielles des groupes

Lyon 1950 condamne fermement les propos racistes tenus pr certains "supporters" à l'encontre de Cliton Njie lors du match Guingamp-OL.

L'ensemble des groupes historiques de l'Association Sportive de Saint Étienne a décidé de boycotter le Derby, ce dimanche dix neuf avril deux mille quinze. En voici les raisons :

La Brigade Loire, principal groupe de supporters du FC Nantes, a tenu à communiquer de façon (tristement) ironique sur le contexte qui entoure les supporters en France, et plus particulièrement l'organisation du déplacement des supporters nantais pour le match AS Saint-Etienne - FC Nantes du dimanche 12 avril 2015.

Des conditions délirantes ont été mises en place :

- Achat obligatoire d'une contremarque échangée, à Saint-Etienne, contre une place de match;

- Rendez-vous obligatoire sur une aire pour tous les supporters nantais : impossible d'accéder au stade directement;

- Transfert en navette obligatoire et payant pour toutes les personnes venues en voiture, comme des détenus transférés en prison;

- Parcage limité à 600 places;

- Probablement un arrêté préfectoral interdisant à tous les supporters nantais de circuler autour du stade et en centre-ville.

Nous n'acceptons pas ces conditions délirantes, nous n'acceptons pas d'être traités comme du bétail.
Aussi, nous invitons les supporters nantais qui, comme nous, n'acceptent pas ces conditions, à ne pas acheter leur contremarque et à venir directement au péage de Veauchette à 10h30, avec 10€ pour acheter leur place de match sur place. Nous n'accepterons ni contremarque, ni transfert en navette.

C'est maintenant à la Préfecture de la Loire de répondre.
Soit elle nous donne raison en refusant notre démarche, allant pourtant dans le sens de la sécurité, et elle interdit le déplacement.
Soit elle nous donne tort en acceptant notre démarche, permettant au déplacement de se dérouler normalement.

Supporters, pas criminels !

{youtube}OxykrHczRhc{/youtube}

[Bastia] Communiqué Bastia 1905 sur la finale

Écrit par mercredi, 08 avril 2015 08:16

Nous avions déjà évoqué, lors de nos premières communications, les directives en matière de sécurité des autorités du football et de l’Etat quant à cette finale. Aujourd’hui le club n’a fait que confirmer ce que nous disions il y a quelques jours.

Nous devons prendre ces mesures adoptées comme une chance : une nouvelle fois, elles mettent en valeur la différence fondamentale existant entre eux et nous.
Par conséquent, le résultat est simple: nous leur montrerons l’unité indiscutable de ceux qui ne sauront agir comme des moutons, que ce soit sous la menace d’une matraque, d’une interdiction, d’une plainte ou d’une suspension injuste. Nous serons ce que nous avons toujours été, nous serons corses, nous serons bleus, nous serons accaniti.
Ils seront ainsi responsables de notre réaction d’hommes libres face à leurs incohérences et leurs caprices. Ils seront responsables de ce qui se passera en dehors du carré vert.

Ces mesures extravagantes ne sont qu’une comédie visant à protéger leur "club phare" et leurs mécènes.

Le PSG, d’abord, qui doit être chouchouté pour bien préparer son quart de finale contre Barcelone. Ensuite les quataris, ceux qui sont propriétaires de cette chaîne de télé et qui financent l'essentiel de la L1.

Ils nourrissent de fait les parasites du football moderne, ceux qui tentent de nous changer, de nous aseptiser.

Deux solutions s’offrent donc à nous : nous plier devant les corrompus de la ligue, devant les justiciers fous du commissariat de Bastia ou de la préfecture de Paris, devant ces politiques qui nous méprisent, devant les journalistes partisans anti corses.

Ou bien se nourrir de leur racisme et les affronter avec nos âmes, avec notre identité. Il est fini le temps de communiquer.
Samedi nous agirons, nous porterons nos tambours pour nous coordonner, nous porterons nos bâches pour nous exprimer, nous porterons notre langue corse pour la revendiquer, nous porterons nos hampes et nos drapeaux pour les agiter.

Chacun choisira sa place selon ses envies, et nous rentrerons tous, les coudes serrés, car c'est ainsi qu'ils ne pourront nous arrêter.

Faisons la fête, faisons notre fête. Ils ont beau tenter d’anéantir ce Peuple Corse, leurs tentatives resteront vaines si chacun d’entre nous décide de ne pas subir, de ne pas courber l'échine !

Notre seule chance de gagner est de porter ce qui est en nous, a nostr'anima è u nostr'amore!

BASTIA 1905

L'association Populaire Sud consteste totalement la version des faits d'hier soir telle que relatée par les médias et qui est alimentée par la direction du club.

« La Populaire Sud quitte le stade ce soir à la mi-temps...
Une accumulation de trahisons se fait sentir ce soir. L'ambiance est pourrie et tendue.
La solidarité est dans le mauvais sens et ce soir le vase déborde, chacun fait ce qu'il veut et nous ne saurions endosser cette responsabilité.
Nos joueurs, ON LES SOUTIEN mais plus les dirigeants de notre club, généreux en sourires mais aussi et malheureusement, en trahisons, belles paroles, mensonges et jeux de rôle à notre égard depuis des mois !
Ce résultat, que tout le monde se le dise, n'est pas la faute des leaders du groupe ou des joueurs de L'OGC Nice, mais celui unique des dirigeants de notre club.
On nous a promis "monts et merveilles" mais qu'avons nous depuis 3 ans ? Aucune grinta, ventes de joueurs, aucun achat en retour, pleins pouvoirs à un entraîneur égocentrique et aucune ambition si ce n'est jouer le maintien comme depuis toujours.
Bref, le club n'a pas avancé d'un pouce malgré un nouveau stade "porteur" soi-disant...
Par contre quand il s'agit d'aller "tailler" ses propres supporters par derrière, là ils sont présents...

Ce soir, messieurs RIVERE et FOURNIER doivent en tirer les conclusions et démissionner immédiatement.
ILS NE REPRÉSENTENT PLUS L'OGC NICE.

Ils ont trahis notre confiance, nous ne leur pardonnerons jamais.

NICE C'EST NOUS !!! »

Ce devait être une fête ce samedi 28 mars 2015 : une première au Parc des Princes pour l'équipe féminine du PSG en Ligue des Champions, compétition épargnée des tensions entre supporters qui peuvcent exister chez les hommes.

Suite à la sanction de la Ligue Professionnel de Football, Bastia 1905 avait décidé de ne pas participer à la polémique qui tendait à diviser les supporters se rendant à Furiani, malgré les nombreuses attaques subies.
Comme à notre habitude et contrairement à ce qui a pu être dit, nous souhaitons aider le club et le soutenir dans les bons comme dans les mauvais moments.

Aujourd'hui, nous, le club, le groupe, traversons donc un moment difficile. Après cette suspension absurde, le club s'est rendu à une réunion de préparation de la finale à la préfecture de Paris. Et ce n'est pas une surprise, il a essuyé de nouveaux les attaques des autorités publiques comme celles du football.
En effet, suite à notre qualification, notre groupe, le seul organisé, a entrepris plusieurs démarches et notamment celle d'être placé au deuxième anneau. Sans attendre la ligue a rejeté notre demande. C'était il y a plus d'un mois, et nous avions décider de ne pas communiquer sur cet événement, afin de ne pas rajouter de l'émotion pour les échéances importantes qu'il nous restait.
Cependant, il s'agit une nouvelle fois d'un traitement spécial puisque tous les groupes de supporters ont toujours décidé leurs places au stade de France les finales précédentes.
Nous avons pris la décision de renoncer au contingent qui nous était alloué afin de placer les accaniti au second anneau pour optimiser l'ambiance dans ce grand stade.
Les instances reprochent donc au Sporting de ne pas avoir empêché notre décision. Mais comment pouvaient-ils faire pour empêcher cela ? Décider à notre place où nous allions nous mettre ? Tenir un fichier des supporters les plus fidèles ? Les plus impliqués ? Voila quels sont aujourd'hui les moyens demandés par la ligue : du fichage.

Alors nous posons ces questions à l'ensemble du peuple bleu :

- Etes-vous prêts à donner votre ADN pour que le Sporting ne subisse plus de sanctions injustes ?
- Le matraquage de notre club vous ferait-il courber l'échine à ce point ?
- Êtes vous prêt à emboîter le pas de l'incompétence de Monsieur Boutonnet, celui-là même qui a refusé que le Sporting joue à Mezzavia, celui-là même qui a désigné Jean Louis Leca responsable de l'envahissement des niçois du match aller ?
- Êtes vous prêt à soutenir la DDSP Akkari, qui le samedi matin appelle le peuple à la collaboration pour les voitures brûlées de Bastia et qui le vendredi soir concentre ses forces pour contrôler une soirée organisée par notre groupe ? Celle qui interdit de stade des jeunes, avec la complicité du préfet de Haute-Corse, sans photo, sans vidéo, sans interpellation, sans garde à vue, sans pv de police ?

Notre réponse est claire et sans ambiguïté : c'est NON.

Hier, deux de nos membres étaient en garde à vue suite au reportage de Canal +. Nous sommes persuadés qu'il y en aura d'autres. Les méthodes plus que discutables et certainement illégales de ces journalistes sans foi, iront jusqu'à porter préjudice dans leur vie personnelle les supporters bleus.

Les autorités locales, avec le contexte actuel concentrent leurs forces sur ces soupçons de méfaits.
Il est temps de ne plus les cautionner, il est temps de ne plus les accueillir, il est temps de ne plus les laisser faire.

Un homme en particulier semble vouloir se faire remarquer.
Il s'agit du procureur de Bastia. Depuis son arrivée le SCB, dont Bastia 1905, est sa cible privilégiée. La dangerosité du groupe dépasse à priori, les meurtres à répétition, les traffics de drogues qui prolifèrent, les actes de corruptions des politiques... En effet un fumigène allumé, ou un ballon rendu sur un six mètres adverse nécessitent la mobilisation des uniformes bleus marines, pendant que d'autres uniformes, rouges ceux-là, sont à la recherche du corps d'une victime des intempéries... Il y a quelques temps il avait annoncé que 2015 serait l'année de la répression, on ne se pensait pas concernés.
Enfin, en arrivant il avait déclaré qu'il était content d'être "au plus beau poste de procureur de France", après seulement quelques mois nous affirmons qu'il n'en a pas les épaules.

Nous continuerons de renier leur vision des choses, ce fameux contexte mis en place par les journalistes continentaux et repris par certains médias corses mais fort heureusement pas tous.
Comment après les incidents de Marseille - Lyon, de Metz - Saint Étienne, nous pourrions accepter d'être les seuls à subir des mesures à titre conservatoires sans même une étude des dossiers ? Nous sommes les seuls à subir des sanctions lourdes de suspension quand l'OM prend pour les mêmes faits des amendes.

Nous vous laissons imaginer les suites de "pays de merde" prononcé par notre capitaine. Quand Zlatan le "grand champion", est excusé voire compris, notre capitaine aurait été mis à pieds sans attendre !
Ce fer de lance des quataris, tant chéris par la ligue ne sera suspendu qu'à partir du 15 Avril (s'il devait l'être) soit plus d'un mois après les faits !

Nous terminerons en répondant, malheureusement, à certains supporters, qui n'hésitent pas à traiter des jeunes passionnés d'alcooliques dans les médias insulaires, à certains qui accusent le groupe de "pseudo supporters", et à ceux qui ne voient en la tribune est que des hooligans :
Vous faites le jeu de la ligue, vous participez à affaiblir le club en tombant dans le panneau de la division. Et pour reprendre un mot qui nous est cher, "l'éducation" ne se fait pas sur les forums de grande écoute ou derrière un clavier, elle demande du temps et surtout un dialogue. Alors nous vous invitons à venir discuter, échanger avec nous dans le lieux de vie que nous avons créé il y a maintenant trois ans, "A Casa di u populu turchinu", local ouvert gratuitement et à tous sans l'aide d'aucunes subventions, fonctionnant juste grâce au travail de jeunes bénévoles désintéressés par les retombées médiatiques et l'argent facile.

Messieurs arrêtez de juger, de reprendre les phrases toutes faites des étrangers du sporting mais cherchez à comprendre, forgez votre opinion avec une idée importante en tête : notre club est fort uni, et lorsqu'on s'abonne au Sporting, qu'on vend son âme à ce club, qu'on décide ou non d'ailleurs de s'enamourer, et bien nous signons un contrat éternel : NATI PER SOFFRE.

Forza Bastia, Pronti à luttà.

BASTIA 1905.

[ANS] Communiqué 18/03/2015

Écrit par vendredi, 20 mars 2015 19:00

A l'occasion de la 29e journée de championnat de France de L1, la rencontre OGC Nice - EA Guingamp s'est jouée sans supporter. Dans le même temps, la LFP a décidé que les rencontres du SC Bastia se joueraient sans supporters.

[Brest] Lettre ouverte aux pleureuses

Écrit par mardi, 17 mars 2015 20:20

Ces derniers jours, la rivalité qui nous oppose aux supporters guingampais a refait parler d’elle. Le parcours du Stade Brestois en Coupe de France nous a laissé croire que l’on retrouverait sur notre route le club de Noël Le Graët. Hélas pour nous, nos favoris n’ont pas réussi à offrir ce duel et nous devons subir les moqueries et autres chambrées trégorroises. C’est le jeu ; nous en ferions autant si le scénario nous avait été favorable.

Bien entendu, cette rivalité a refait parler d’elle aussi sur quelques médias et réseaux sociaux. Notamment une écharpe produite par nos soins, avec un message explicitement ordurier. Nous n’avons jamais caché notre style provocateur, tant pour soutenir notre équipe favorite que pour se moquer des autres. Cela fait 25 ans que notre groupe existe et suit le Stade Brestois partout, et nous ne changerons pas notre style pour les esprits chagrins qui ne sont même pas fichus de mettre les pieds jusqu’à Francis Le Blé (sauf quand c’est le PSG qui joue…. sûrement la fierté bretonne….).

Mais voilà que cette histoire a pris une tournure extraordinaire à peine trois heures avant le match Brest-Châteauroux. Convoqués en urgence par Yvon Kermarec, ce dernier nous a informé que le président de l’EAG et accessoirement gendre de Noël Le Graët, Bertrand Desplat, menaçait de porter plainte pour « propos discriminatoires » ! Le président brestois s’est dans un premier temps cru bon de soutenir cette action en appliquant une saisie des écharpes à l’entrée du stade ! Après les supporters IDS, voilà l’écharpe IDS ! Ce qui nous attriste, c’est de constater que le président Kermarec qui a fait preuve jusque là d’efforts considérables pour nos adhérents et sympathisants depuis l’imbroglio « Brest-PSG », s’est fait naïvement mener par un homologue dans le simple but de conserver des bonnes relations de dirigeants. La réunion houleuse lui aura permis de constater toutefois que les « excès » des tribunes populaires sont bien plus complexes qu’une simple histoire de « gentils supporters contre les méchants mangeurs d’enfants. »

Car pour répondre à celui qui croit nous imposer le silence depuis son annexe de la FFF, que devons-nous dire quand son formidable meilleur public de France entame un chant aux propos clairement insultants à l’encontre des supporters brestois ? Et que dit-il lorsque son kop familial s’en est pris à Nolan Roux dernièrement ? Rien, parce qu’ils sont certainement les plus fair-play, les plus sympas, et autres congratulations que les adeptes de la RN12 ont l’habitude de débecter pour s’auto-congratuler…. Nous ça ne nous fait rien, car pour qu’une rivalité existe et subsiste, il faut être deux.

Toujours est-il que ça nous fait rire qu’une masse de pleureuses sur les réseaux sociaux puisse lui faire croire que nous céderons à son chantage. Cette écharpe, nous la ressortirons un jour spécialement pour lui. Nos propos teintés d’humour noir ne devraient pas le choquer. Sinon pourquoi avoir défendu la liberté d’expression au mois de janvier s’il ne cautionne pas ce genre de propos, certes volontairement provocateurs ?…

Ultras Brestois 90